Cartes topographiques gratuites, altitude, relief

Visualisation et partage de cartes topographiques gratuites.

Arlempdes

Cliquez sur la carte pour afficher l'altitude.

Arlempdes, Le Puy-en-Velay, Haute-Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, France métropolitaine, 43490, France (44.86556 3.92273)

À propos de cette carte

Nom : Carte topographique Arlempdes, altitude, relief.
Coordonnées : 44.84344 3.87973 44.89154 3.93330
Altitude minimum : 763 m
Altitude maximum : 1 226 m
Altitude moyenne : 1 006 m

Arlempdes

Le château, aujourd’hui ruiné, hormis la chapelle castrale et un corps de bâtiment non loin de celle-ci dont le rez-de-chaussée (la salle d’armes) a gardé sa voûte, coiffe un relief basaltique situé le long de la jeune Loire, dont la paroi orientale, face au fleuve, présente des à-pics d’une centaine de mètres de hauteur. Il se présente grosso modo comme un rectangle de 30 sur 80 mètres, délimité par des fronts de courtine plus ou moins rectilignes, à l’exception de la portion nord-est de l’enceinte, d’un dessin irrégulier, où le château tend à se soumettre aux contraintes topographiques induites par la morphologie des falaises à cet endroit. Le côté le plus exposé est le flanc nord-ouest. Les murailles sont jalonnées de tours d’angle et de tours de flanquement (sept au total). Au centre de la forteresse, un mur, aujourd’hui à l’état de débris, relié à une tour circulaire, qui servit autrefois de donjon, subdivise le château en deux parties distinctes. La moitié sud a l’aspect d’un terre-plein dégagé, alors que la partie nord est densément occupée de bâtiments, pour la plupart ruinés : la chapelle, du XIIe siècle, préservée ; un pan de mur, seul élément à subsister de l’ancien logis seugneurial construit par les Poitiers aux XVe et XVIe siècles ; des vestiges de geôles, près de la salle d’armes, déjà mentionnée ; enfin quelques restes de murs et de fenêtres près du portail d’entrée (daté du XIIe) dans le nord-ouest du château. Les soubassements des murailles remontent au XIIIe siècle, et le reste des constructions date des XVe et XVIe siècles, c'est-à-dire de l’époque à laquelle les Poitiers s’appliquèrent à remettre en état et à reconstruire la forteresse.

Wikipedia (CC-BY-SA 3.0)